Blog

Le chevalier lancelot et la Fée de Brocéliande



 



Le Chevalier Lancelot du Lac s'en vient quérir l'épée magique auprès de la Fée de la forêt de Brocéliande.

Huile réalisée d'après photos. Après une esquisse rapide sur toile de lin,  je recouvre l'ensemble d'une première passe d'huile afin de situer les personnages et les couleurs de fond. Ensuite j'approfondi en recouvrant d'une deuxième passe en épaisseur chaque partie de la toile. Couleurs étalées sans adduction de liant, ni siccatif. Le travail effectué m'a demandé qu'une huitaine d'heures. Oeuvre réalisée par Michel LAMBERT. Elle est en région de Marseilles. 

 

 

La toile des mariés.













 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Verre de whisky sur fond de tissus dessiné au crayon

  Toujour la même technique et position de travail, debout bras tendu crayon en bout de doigts, ce dessin m'a demandé quelques heures de présence et occasionné des maux de dos. Des milliers de traits entrecroisés me donnent en récompense le volume du tissus et le transparence du verre.

                                                                                                                                                                                                                                              Michel LAMBERT.





 

Femme en prière, abbaye, recueillement, prière, foi,

  Lorsque j'ai commencé ce dessin, je savais sur quel chemin je m'engageai, aussi je me suis profondément plongé dans cette ambiance sereine de recueillement. Le sujet fut créé de toute pièce sauf le voile qui fut pris en modèle grâce au chiffon blanc posé sur la boule de la rampe d'escalier.

                                                                                                                                                                                    Michel LAMBERT.






 

 

L'astronaute à Lambert, huile à l'ancienne, peinture craquelée

 Cette toile vieille de près de quinze années fut réalisée à l'époque au couteau en un temps record, aujourd'hui je chercherai à prendre le temps de rechercher la perfection, je reconnais qu'au travers des coups de couteau répétés j'y trouve encore un beau reflet.               Michel LAMBERT.




 

Sainte à l'enfant

 Je me suis servi d'une photo que j'avais réalisé à l'intérieur d'une abbaye en Bretagne, le sujet une sculpture de bois me donna l'immense besoin de le réaliser en aquarelle. Aucune esquisse directement en peinture, je pense y transmettre ma passion.                                          Michel LAMBERT.




 

Femme à l'enfant, prières, voeux d'Amour, passion, affection, lumière, espérence,

   Je me suis trouvé une nouvelle position de travail. Restant debout je dessine bras tendu, crayon en bout de doigt, bras gauche replié dans le dos. Je ne subit pas de cette façon du défaut de disproportion.                           Michel LAMBERT.











 

 

 

 

 

 

 

 

La paysanne de Langast

 

  Lorsque je commence mon esquisse, je prends en modèle la photo de cette personne projetée sur grand écran. En premier lieu je calque l'ensemble, puis je trace au crayon gras à l'envers de la feuille  que je reporte sur la toile. Là, je repasse sur mes tracés qui laissent une empreinte légère de mon dessin.

  Ensuite je me laisse aller à rendre cette peinture extrêmement plaisante à mes yeux en essayant de reproduire la douceur et le détail de ce visage.

  La palette des couleurs vives et foncées est en moi, il faut que je me perfectionne dans la complexcité de mon travail et du choix de mes sujets.

                                              Michel LAMBERT.





 

 

l'indomptable portrait.

 

   Encore une envie de portrait, et pourtant c'est ce que je redoute le plus. Comme à l'habitude ce sera sans modèle, après une rapide esquisse, je commence mes applats à l'huile,  je me laisse aller dans mes délires de couleurs et de transformations, cette toile n'est toujours pas terminée, je la regarde tous les jours et tant que le soudain  désir ne me pousse pas vers elle, j'attends.

   Michel LAMBERT.












Premier jus d'acrylique.

 

                 Une envie de peindre un visage, quelques coups de crayon en esquisse et je m'évade aux grés du choix des couleurs, je préfèrerai que la tendresse l'illumine, je me perds dans des détails inutiles, le bonnet ne me plait guère, l'ensemble demande à être reproportionné, je reste un éternel insatisfait.

                 Michel LAMBERT.








Côtes Bretonnes en huile.

 

         M'inspirant d'un paysage Breton,  j'ai laissé libre cours à mon inspiration, ma main  curieuse  d'étaler ses couleurs et d'exprimer la furie des eaux à parcourue cette toile de lin sans retenue.                                Michel LAMBERT











Le chasseur en sous-bois.

 

             Cette toile fut inventée, créé et réalisée à l'huile sur une toile de lin pour un chasseur solitaire. Esquisse au fusain suivi d'un jeu de couleur et d'ambiance d'automne. Travail rapide où la toile me servait de palette, le chien de base s'en est allé.              

             Michel LAMBERT.


















L'Espagnole.


                Lorsque j'ai débuté cette peinture, je me servais d'une image de film, bloquée sur écran, puis au fur et à mesure j'ai fini par oublier ce modèle, ma main à choisie ses couleurs, a modifié l'ensemble et m'a donné ceci. Peinture à l'huile sur toile de lin 19x24.

       Michel LAMBERT.









Le décors de cheminée.

 

        Au premier coup de pinceau, incertude sur le sujet, mais une préférence sur un décors féodal avec une pointe de romantisme prend le dessus. Le parchemin à peine posé  est recouvert rapidement d'une couche d'acrylique, le vide de l'ouverture sur l'extérieur me laisse davantage de choix à la création. Des tentures et du tissus au sol m'apportent  la chaleur et l'ambiance que je recherche. Le plateau doit laisser place à un livre lourd de secrets, le miroir renvoyant l'image du bougeoir illumine davantage l'ensemble, tandis que le vase transparent embellit l'éclat de lumière, le soyeux du tissus bleu contraste avec le rouge intense des rideaux, l'encadrement de la baie fait de pierres massives exprime force et solidité, une rose  fragile de beauté se penche sur le vide de la nuit où les rayons de lune éclairent le village en contrebas, le marque-pages de soie bleue se tord de légèreté et de finesse.

                                                                                                                                                                                                                               Michel LAMBERT











La fresque du portail.











 


       Auparavant une tôle ondulée dans son cadre de cornières de fer faisait office de porte de garage, l'ayant remplacé par des plaques de bois, j'entrepris ce nouveau travail qui me tenait à coeur. Deux couches de peinture à l'huile pour extérieur, un bon ponçage à sec me donnaient ce beau tableau blanc. Une esquisse du sujet désiré et quelques instants après je commençais à peindre à l'acrylique. Mon plus grand intérêt étant de reproduire le plus fidèlement possible l'aspect de la pierre de granit de l'encadrement. De cette façon lorsque la porte se refermerai le mariage entre la peinture et la vrai pierre se réaliserai. La création de l'intérieur, le forgeron, le cheval, le vieux chien ne sont que pure invention la seule copie que je suis permis est le collier de cheval et le licol. Ce travail fut réalisé entre huit et dix heures. L'ensemble fut vernis en trois couches.

                  Michel LAMBERT


Peinture en extèrieur.

 

   Cette peinture me fit sortir de mon contexte toile sur chevalet, ce fut un travail sans trop de difficulté. Muret de parpaings de plus de 6m sur 1,30m de haut.

   En premier lieu un grattage générale fut nécessaire, suivi d'une première couche de peinture à l'huile mâte de ravalement, ensuite lorsque l'ensemble fut bien sec j'entrepris de l'enduire totalement de deux couches d'enduit de colle à carreaux de plâtre, le tout espacé d'une journée. Auparavant je rebouchais quelques grosses fentes d'un mélange fait de l'enduit et de la peinture de fond. Ce travail entrecoupé d'une séance de ponçage à main me donna une belle surface plane ou je commençais à cerner mes lettres de 0,40m de côté environ. La peinture du décors étant de l'acrylique je pus travailler rapidement et recouvrir certain passage dans les minutes suivant la première passe. L'ensemble fut réalisé sur huit bonnes heures et recouvert de deux couches de vernis extérieur. Il est visible en Côtes d'Armor dans le bourg de St Gleen.







Lire la suite

Chevaux du haras de la Chevée.

  Dessins au crayon en souvenir de moments passés auprès de magnifiques chevaux.  Michel LAMBERT.









La caricature en prévention.

  Suite à une campagne de sensibilisation sur la prévention auprès de personnes âgées, je fus sollicité par le service afin de rendre les cours moins rébarbatifs. La suite prouva que les personnes retenaient davantage, grâce à l'humour de la caricature, les conseils suggérés par le conférencier.               Michel LAMBERT.









































Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site